Real talk

Les hashtags qui me gossent le plus

Depuis quelques semaines, Instagram m’agace ben fort à chaque fois que je l’ouvre. J’adoooore le concept de cette application (même plus que Facebook), mais si vous suivez un peu l’actualité des blogueuses, vous devez déjà être au courant de la « fausse game » qui se joue ces temps-ci. À la base, Instagram était fait pour publier des photos sur le moment, naturelles et non « stagées », mais était surtout une belle plate-forme pour faire passer des messages positifs pour faire changer les choses. Live, je dirais que 75% de mon feed est bourré de photos publicitaires « stagées » et modifiées au coton. Je suis capable d’outrepasser les publicités et de voir le vrai contenu qui m’intéresse, c’est pas tant la partie qui me dérange. Le bout qui commence sérieusement à me « gosser ben raide », c’est quand une personne essaie de faire sentir ses abonnés cheap en véhiculant un message (de marde disons-le) qui culpabilise celui qui lit. Tout le monde a le droit à ses opinions sur tous les sujets (et j’aime ça d’ailleurs en apprendre plus sur plein de sujets que je ne connais pas), mais c’est vraiment agaçant quand le descriptif de la photo et les hashtags sont culpabilisants pour les autres. Peut-être que tu comprends pas ce que je veux dire pour le moment, mais continue de lire ce qui suit pis je te jure que tu vas comprendre.

#fitmom

Marie-Soleil Dion a fait une montée de lait incroyable sur ce hashtag en créant le nouveau hashtag #pasfitmom pis c’était excellent. Je pense pas être enceinte un jour, mais je te jure que si je le suis je vais manger ce qui me tente pis j’irais pas faire un 8 km après. On peut tu se calmer la pression de l’entraînement pis la diète quand le corps est en train de créer un kid?! J’ai rien contre ceux qui s’entraînent, mais de là à faire sentir mal la majorité des femmes enceintes qui s’entraînent pas je suis pas certaine.

 

#eatclean
#cheatingisforlosers

Je suis royalement à bout de ce genre de hashtags. Moi quelqu’un qui me dit que j’ai trop de carbs dans ma salade parce que j’ai huit caliss de croutons ça me tue. Je suis la fille la plus anti-diète et plan alimentaire camouflé de tout genre. Je prône la bonne alimentation au quotidien parce que je pense que c’est la seule façon de ne pas tomber dans l’excès ou la restriction. Je me sens pas mal de manger une poutine et jamais je vais faire sentir quelqu’un mal d’en manger une. J’ai pas la solution à tout et c’est ben correct de ne pas penser comme moi, mais je n’impose pas ce que je pense à personne justement. Fac quand je vois un hashtag qui dit en gros qu’un repas de triche c’est pour les perdants, j’ai comme un petit vomi dans ma bouche.

 

#mindset

Ce hashtag aussi vient me chercher. C’est comme la Beachbody fever sur les Internets pis juste la semaine passée, j’ai eu trois demandes pour embarquer dans une équipe. Encore là, je ne juge pas ça du tout. Ça me semble être une belle plate-forme, mais je suis vraiment tannée de me faire juger sur ma forme par mon nombre d’entraînements dans une semaine. Quand je réponds que je m’entraîne de 3 à 5 fois par semaine (il me semble que c’est pas mal legit) et que je ne suis pas intéressée pis qu’on me répond « oui, mais tu pourrais t’entraîner jusqu’à 6 fois par semaine avec nous! Avec un mindset de fou tu peux tout accomplir! », ça me gosse solide. Il y en a même une qui m’a dit « c’est bien, mais ton alimentation elle? ». Premièrement, on va se le dire tout de suite (pis c’est pas pour être méchante ou quoi que ce soit), mais tu es une coach de motivation et non un professionnel de la santé. Fac ça m’étonnerait que tu saches vraiment ce qui est bon pour tout le monde au niveau de l’entraînement et de la nutrition. J’en doute pas que ça aide à rester motivé être dans vos groupes, mais il y a des problèmes de poids qui vont bien au-delà de l’entraînement et de la nutrition. By the way, oui mon alimentation va bien tandis que tu me poses la question. J’ai peut-être pas une shape de plage, mais je te confirme que la forme et l’alimentation vont bien.

 

#meatismurder #stopeatinganimals
#meetiskillingyou #meetiscancer

Bon, là on va régler une affaire. J’ai rien contre les végétariens et les vegan. Moi-même j’aime pas beaucoup la viande, mais j’en mange un peu quand j’ai le goût. Cependant, ce n’est pas un changement que tu fais juste parce que c’est la MODE, c’est un changement que tu fais pour tes CONVICTIONS! Tu vois la nuance? Pis faire un changement pour tes convictions, ça ne veut pas dire faire sentir mal tout le monde autour de toi de manger de la viande (ou du fromage pour les vegan disons). Je trouve ça intéressant d’entendre le point de vue de chaque sur le sujet, mais viens pas me dire que la viande va me tuer en me donnant le cancer. Ça, c’est vraiment NON! Je respecte ton style de vie, alors c’est dans les deux sens. Il y a une différence entre donner de l’information sur le sujet et imposer tes idées aux autres.

 

Eille je me sens vraiment mieux d’en avoir parlé! J’espère que ça va vous faire réfléchir un peu à la façon dont vous utilisez les hashtags. Inquiétez-vous pas, on est tous imparfaits! Ça m’arrive d’utiliser des hashtags qui ont rapport à la santé, mais jamais je vais les utiliser de façon à convaincre quelqu’un que c’est LE mode de vie à adopter.

Bonne lecture les Petites!

 

Amé xoxo

Share the love:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *